Initiative pour l’éducation des adultes

Profil de pays: Autriche

Population

8 495 000 (2013)

Langue officielle

allemand

Langues autochtones reconnues

croate, slovène, hongrois

Dépenses publiques totales d’éducation en % du PIB

5,8 (2011)

Taux d’alphabétisme des adultes (16 – 65 ans)

Résultats des tests PIAAC – pourcentage des notes des adultes pour chaque niveau d'alphabétisme (le Niveau 1 est le plus bas, le Niveau 5 le plus élevé) :

Niveau 1 : 15,3 %
Niveau 2 : 37,1 %
Niveau 3 : 37,3 %
Niveau 4 ou 5 : 8,5 %

Sources statistiques

Présentation générale du programme

Titre du programmeInitiative pour l’éducation des adultes
Organisation chargée de la mise en œuvreMinistère fédéral de l’Éducation et de la femme, en collaboration avec les Länder.
Langues d’enseignementPrincipalement l'allemand, même si l'anglais et d'autres langues sont utilisés au cycle moyen et pour l'alphabétisation de base.
Partenaires de financementMinistère fédéral de l’Éducation et de la femme, Länder et Fonds social européen (FSE).
PartenairesInstitutions autrichiennes d'éducation des adultes agréées pour les deux volets éducatifs du programme.
Coûts annuels du programme25 000 000 €
Date de création2012

Contexte national

L’Autriche est un pays non côtier très montagneux situé au cœur de l’Europe. Membre de l’Union européenne, elle est formée de neuf Länder jouissant d’une certaine autonomie vis-à-vis de Vienne, la capitale, notamment en matière d’éducation. Douzième puissance économique mondiale, elle consacre 5,6 pour cent de son produit intérieur brut à l’éducation. Le pays a une longue histoire d’éducation formelle qui remonte au dix-huitième siècle, avec l’adoption de l’enseignement primaire obligatoire pour les garçons et filles de 6 à 12 ans.

En tant que membre de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l’Autriche jouit depuis longtemps d’un système d’enseignement primaire et secondaire universel. Elle fait partie des soixante-dix-huit pays qui ont des chances d’inscrire au moins 70 pour cent des enfants au préscolaire en 2015. Néanmoins, si l’Autriche fait mieux que la plupart des pays de l’OCDE en numératie, elle accuse un retard par rapport aux autres pays développés en termes de niveau d’alphabétisme moyen des adultes (OCDE, 2013). En effet, ses notes pour les adultes de 16 à 65 ans sont nettement inférieures à la moyenne. Il s’y ajoute le faible niveau d’alphabétisme des citoyens de 16 à 24 ans.

Organisation chargée de la mise en œuvre

L’Initiative pour l’éducation des adultes est le fruit d’une collaboration entre le ministère fédéral de l’Éducation et de la femme et les neuf Länder. C’est un programme qui place l’allocation de subventions à des projets externes répondant à ses exigences de qualité au cœur de son action. De ce fait, l’Initiative fait office d’organisation de coordination des institutions nationales d’éducation. Son objectif est de permettre aux adultes dépourvus de compétences de base ou qui n’ont pas achevé le cycle moyen de poursuivre et d’achever leurs études. Le projet se distingue par deux caractéristiques principales. Premièrement, il exige l’application de normes de qualité homogènes pour tous ses cours en Autriche. Deuxièmement, tous les cours sont gratuits grâce au financement national. Depuis début 2015, le programme est cofinancé par le Fonds social européen (FSE).

L’Initiative a été lancée en réponse au nombre important de personnes sous-qualifiées en Autriche. Même si le niveau de qualifications s’améliore peu à peu depuis quelques décennies, les résultats de l’enquête PEICA indiquent que plus de 17 pour cent des adultes – près d’un million de citoyens – ont un faible niveau d’alphabétisme. D’autres études révèlent que près de 250.000 Autrichiens ont un niveau insuffisant en lecture, écriture, calcul et informatique pour trouver un emploi ou participer à la vie courante. D’après une analyse de l’OCDE sur l’abandon scolaire, chaque année quelque 3.700 adolescents autrichiens (près de 4 pour cent) achèvent leur scolarité obligatoire sans compétences ni qualifications suffisantes. On estime à 220.000 personnes le groupe cible pouvant bénéficier d’une seconde chance d’enseignement moyen. Ce chiffre inclut à la fois les germanophones d’origine et ceux pour lesquels l’allemand est la deuxième langue.

Présentation du programme

L’Initiative pour l’éducation des adultes a été lancée au nom du gouvernement entre 2008 et 2013 après près de trois ans de négociations et de conception. Les représentants du ministère et des neuf Länder ont participé au processus, aux côtés d’experts de l’éducation des adultes. Ils ont conclu un accord officiel sur le financement, les objectifs du projet, les normes de qualité, la structure et les procédures en 2011. La première phase du programme s’est déroulée de janvier 2012 à décembre 2014. La deuxième, de 2015 à 2017, a été renforcée par l’appui du FSE.

Conception de l’Initiative autrichienne pour l’éducation des adultes

En termes de contenu, l’Initiative pour l’éducation des adultes se compose de deux volets principaux :

Compétences de base

Ce volet du programme cible les personnes qui n’ont pas eu la chance d’acquérir des compétences de base, indépendamment de leur langue, origine ou statut social. Il a pour normes de qualité principales la personnalisation des cours et leur adaptation aux besoins des adultes. L’Initiative pour l’éducation des adultes a élaboré un cadre directeur pour la formation de base des adultes, qui est le premier du genre en Autriche.

L’Initiative apporte son appui financier aux projets de formation de base remplissant certains critères, notamment renforcer :

Les deux exemples de programmes suivants, financés par l’Initiative, illustrent son orientation prioritaire.

1. Volkshochschule (VHS) Tirol (Centre d’éducation des adultes, Tyrol) : Basisbildung (Programme de formation de base)

Ce centre politiquement indépendant, créé peu après la Deuxième guerre mondiale en 1945, œuvre pour le respect des droits de l’homme et la démocratie à travers l’éducation des adultes. Il s’efforce d’offrir des opportunités d’éducation aux apprenants, indépendamment de leur âge, origine, sexe ou conditions sociales. Pour atteindre cet objectif, il ajuste constamment son offre aux exigences et besoins des groupes cibles. De ce fait, le curriculum du programme Compétences de base est conçu pour refléter le quotidien des apprenants et s’efforce de renforcer leurs chances de participer pleinement à la vie courante.

Axé sur les compétences, ce programme comprend trois niveaux de lecture, écriture et numératie. Les apprenants sont orientés vers le niveau approprié après évaluation de leurs connaissances initiales lors d’un entretien.

  1. Le premier niveau vise à doter les débutants de compétences de base, comme écrire et épeler leur nom, lire des mots courts et faire de l’arithmétique basée sur les transactions monétaires.
  2. Le deuxième niveau vise les apprenants ayant déjà quelques aptitudes linguistiques. Les participants apprennent à lire et comprendre le contenu de textes courts et à les copier. Ils apprennent également à lire et utiliser les cartes et à faire des calculs se rapportant aux situations de la vie courante.
  3. Le troisième niveau est destiné à ceux qui savent déjà lire correctement et écrire des textes, mais qui ont des lacunes en grammaire et en orthographe allemandes. Les participants apprennent à surmonter ces obstacles. Ce niveau enseigne aussi des compétences de la vie professionnelle, telles que la rédaction de rapports de situation ou le calcul des temps de voyage et de travail.

En général, chaque groupe compte six apprenants – ce qui donne au formateur la latitude de répondre à leurs besoins spécifiques.

Les supports utilisés sont divers et varient selon le niveau. On encourage les apprenants à utiliser des ordinateurs pour écrire les textes, à mémoriser de nouveaux mots à l’aide des lexiques ou à écouter des podcasts (comme ceux de la chaîne de radio culturelle autrichienne Ö1) pour améliorer leur compréhension de la langue. En outre, les participants apprennent à lire des articles de journaux courts et à parler du contenu. L’apprentissage par des jeux de société comme le Scrabble (lecture et orthographe) et le Tangram (calcul) est aussi encouragé.

Les formateurs se rencontrent deux fois par semaine pour échanger des idées et partager leurs impressions. L’échange est également organisé sur la plateforme en ligne Moodle.

La viabilité financière du programme est garantie jusqu’en 2017. Le premier cycle (2012–2014) de formation de base à VHS Tirol a été entièrement financé par l’Initiative pour l’éducation des adultes. Le suivi et évaluation permanent est effectué conformément aux exigences de l’institution de financement.

2. ISOP – Projets sociaux innovants (Styrie) : Basisbildung für Erwachsene (Programme de formation de base des adultes)

Cette organisation à but non lucratif politiquement indépendante a été fondée en 1987. Elle cherche à améliorer les conditions du marché du travail et la situation sociale des groupes marginalisés en Autriche. L’ISOP intervient principalement dans le Land de Styrie, situé dans le sud-est du pays. Du fait de sa position, le Land de Styrie est un point de convergence des migrants d’Europe de l’Est et des Balkans. De ce fait, un des principaux objectifs de l’ISOP est de promouvoir l’égalité des chances à travers une approche fondée sur les droits humains des réfugiés, des migrants et des chômeurs (de longue durée). L’organisation applique des principes axés sur les compétences et offre des formations de base dans les domaines de l’éducation, de la culture, du travail social et de la préparation pour le marché de l’emploi. Dans le domaine de l’éducation, elle propose des formations et programmes très variés, allant du soutien linguistique initial aux cours destinés à renforcer l’éducation interculturelle dans les jardins d’enfants et les écoles.

La formation de base se situe entre le niveau personnel de connaissances, d’une part, et les exigences et défis de la société, d’autre part. Le programme adopte la même approche. Il apporte un soutien personnalisé aux apprenants et opère sur une base individuelle, tournée vers le marché de l’emploi et le travail. Il est gratuit pour les adultes qui souhaitent réactualiser ou améliorer leurs connaissances et compétences en lecture, écriture, mathématique et informatique. Les cours privilégient les objectifs du participant. Le contenu et le rythme d’apprentissage sont définis avec l’apprenant et adaptés à ses besoins personnels.

Chaque participant est convié à un entretien privé avec un formateur avant le début de la formation de base. A cette occasion, le formateur évalue son niveau et ses besoins. Par la suite, le participant est intégré à un groupe d’apprentissage de six personnes au maximum et s’efforce d’atteindre ses objectifs personnels.

Les cours ont lieu deux fois par semaine et durent deux heures et demie. Le participant peut commencer et arrêter la formation à n’importe quel stade s’il estime avoir atteint ses objectifs d’apprentissage. Il peut suivre la formation pendant trois à douze mois.

Le contenu de la formation est conçu pour améliorer le quotidien de chaque participant et porte sur quatre compétences de base : lecture, écriture, mathématique et informatique. Pour la lecture, les supports incluent les recettes de cuisine, les journaux, les e-mails, les livres, etc. Pour l’écriture, le contenu est axé sur l’usage courant : demande d’emploi, formulaires, rédaction de notes ou listes d’achats. L’orthographe et la grammaire allemandes sont également enseignées. Pour le calcul et la numératie, le participant apprend les quatre opérations arithmétiques de base. Il apprend aussi les techniques permettant d’améliorer ses aptitudes en calcul mental. Le renforcement des compétences en informatique constitue le quatrième axe. Par exemple, le participant apprend à tenir une caisse enregistreuse ou un distributeur de tickets et à utiliser Word et Excel.

Enseignement moyen

Le volet Enseignement moyen cible les personnes qui n’ont pas achevé ce niveau d’études. Le curriculum porte spécialement sur l’éducation obligatoire pour les adultes. L’entretien préliminaire, la formation dans diverses matières et le conseil pour la transition vers l’emploi ou la poursuite des études constituent autant d’éléments importants du programme.

Le curriculum couvre les matières suivantes :

Buts et objectifs

L’Initiative pour l’éducation des adultes se fixe les objectifs globaux suivants :

Critères de qualité pour le financement

Les institutions autrichiennes désireuses de prendre part à l’Initiative doivent déposer une demande d’agrément et prouver qu’elles remplissent les trois critères de qualité suivants : elles doivent (1) remplir les critères généraux d’un établissement éducatif ; (2) déposer une présentation conceptuelle de leur programme ; et (3) prouver que leurs formateurs et conseillers sont qualifiés, conformément aux directives de l’Initiative. Les critères de qualité incluent aussi l’élaboration d’une approche pédagogique axée sur les compétences, adaptée aux besoins spécifiques du groupe cible. De plus, les prestataires sont invités à fournir conseils, encadrement et orientation professionnels tout au long de la formation. Les coûts supplémentaires du programme doivent être divulgués et clairement expliqués à chaque prestataire.

Processus de gestion et de financement

Un groupe d’évaluation, formé de six experts en éducation des adultes, examine les demandes pour vérifier que les candidats remplissent les critères de qualité de l’Initiative. En cas d’agrément, l’institution etenue rpeut alors déposer une demande de financement. L’approbation dépend de l’équilibre entre les différents cours des deux volets du programme et les différents groupes cibles dans chaque région. Un projet est approuvé lorsqu’il remplit les critères et correspond aux besoins des participants locaux.

Le processus d’agrément vu sous l’angle d’un prestataire potentiel

Les institutions prenant part au programme de l’Initiative s’engagent à se soumettre à un suivi et évaluation continu. Un bureau de suivi supervise le processus et les résultats. De cette façon, l’Initiative espère mieux comprendre les problèmes et possibilités spécifiques de l’éducation des adultes.

Le bureau de l’Initiative à Vienne sert de plateforme de communication et soutient les organisation partenaires. Un comité de pilotage, composé de représentants des Länder et du ministère et de partenaires sociaux, supervise la stratégie et la conception du projet.

Suivi et évaluation

Les institutions prenant part au programme de l’Initiative s’engagent à se soumettre à un suivi et évaluation continu. Un bureau de suivi supervise le processus et les résultats, qui sont publiés périodiquement sous forme de rapports.

Suite au premier cycle de programme de l’Initiative, l’Institut pour la supervision et l’étude du marché de l’emploi de la Styrie (Institut für Arbeitsmarktbetreuung und Arbeitsmarktforschung) a évalué le programme et ses projets sur la base de sept rubriques principales :

La recherche connexe s’est appuyée sur des méthodologies diverses. Les entretiens sur la qualité, menés par des spécialistes du programme, servent de base pour une évaluation complémentaire. Par la suite, des enquêtes en ligne auprès des formateurs et des consultants, mais aussi des entretiens exploratoires avec les responsables des cours ont été menés. En outre, les entretiens avec les anciens participants ont été compilés. L’objectif de ces entretiens est d’analyser les projets en termes d’approche, d’intensité et de durée et d’évaluer la prestation de services sociaux et d’encadrement.

Impact et défis

L’analyse de l’évaluation des participants a donné une image nettement positive. Sur une échelle de cinq (1 étant très bon, et 5 insatisfaisant), 83 pour cent des anciens participants ont jugé le cours « très bon ». La majorité affirme avoir gagné en assurance et être motivés à poursuivre les études.

Les prestataires de services d’éducation ont été généralement satisfaits du premier cycle de l’Initiative. Ils ont salué la grande diversité conceptuelle du cours, autant pour le volet Compétences de base que pour le volet Enseignement moyen. Ils ont également loué la collaboration et les possibilités de réseautage créées par le programme.

D’après le rapport de suivi, 22.905 participants ont pris part aux deux volets du programme durant le premier cycle, dépassant ainsi les attentes de l’Initiative. Pour le volet Compétences de base, 70 pour cent des participants étaient des migrants, et 64 pour cent des femmes. Cela peut être dû au fait que certains cours, tels que Mama lernt Deutsch (Maman apprend l’allemand) ou Frauen College (Collège des femmes), ciblent uniquement les femmes. Pour le volet Enseignement moyen, 60 pour cent des participants étaient des migrants, et 43 pour cent des femmes.

Leçons apprises

La rétention des participants fait partie des principaux défis de l’Initiative. D’après le rapport de suivi du premier cycle, 17,4 pour cent des participants n’ont pas achevé le volet Compétences de base. Concernant le volet Enseignement moyen, 15,9 pour cent ont abandonné le programme avant terme. Pour réduire ces chiffres, le conseil de suivi propose de mieux exploiter les résultats des dernières enquêtes PEICA afin de mieux différencier les groupes cibles.

Néanmoins, la majorité de ces parties prenantes juge l’Initiative pour l’éducation des adultes fortement enrichissante pour le paysage éducatif autrichien, en particulier en termes de renforcement de l’accès des adultes marginalisés et défavorisés à l’éducation.

Pérennité

Le second cycle de l’Initiative pour l’éducation des adultes a démarré début 2015. Il prend en compte les enseignements tirés de l’évaluation du premier cycle. En termes de viabilité financière, les prestataires retenus par le programme peuvent désormais faire appel aux ressources du FSE en plus de celles du gouvernement central et des neuf Länder. En juillet 2015, plus de 100 offres d’apprentissage avaient déjà été approuvées pour le programme 2015-2017.

Sources

Site Web de Volkshochschule Tirol : http://www.vhs-tirol.at.

Site Web de l’ISOP - Projets sociaux innovants : http://www.isop.at.

Contact

Mag. Maria Groß
Head of Office
Universitätsstraße 5, 1010
Vienna
Austria
Tél : +43 1 523 87 65 - 614
Fax : +43 1 523 87 65 - 20
maria.gross@initiative-erwachsenenbildung.at
http://www.initiative-erwachsenenbildung.at