El Trabajo En Red Como Proyecto Educativo (Le réseau comme projet éducatif)

Profil de pays: Espagne

Population

46.65 mil. (2013)

Langue officielle

Spanish

Dépenses publiques totales d’éducation en % du PIB

5

Taux net d’admission dans l’enseignement primaire (TNA total)

99,7%

Taux d’alphabétisme total des jeunes (15 – 24 ans)

Total : 99,7% (2011)
Hommes : 99,7%
Femmes : 99,7%

Taux d’alphabétisme des adultes (15 ans et plus)

Total : 97,8%
Hommes : 98,5%
Femmes : 97,1%

Sources statistiques
  • UNESCO Institute for Statistics
  • UNICEF
  • World Bank
  • Eurostat

Présentation générale du programme

Titre du programmeEl Trabajo En Red Como Proyecto Educativo (Le réseau comme projet éducatif)
Organisation chargée de la mise en œuvreCentro De Educación Permanente Polígono Sur De Desarrollo Comunitario Ceper (Centre d'éducation continue et de développement communautaire de Polígono Sur)
PartenairesPlus de 35 partenaires y sont impliqués, y compris des unions et associations de Roms d'Andalousie, des centres pour l'emploi, des stations de radio, des groupes de personnes âgées et des associations communautaires, des universités et associations estudiantines, des écoles et bibliothèques locales, des centres de formation d'enseignants, des hôpitaux et centres de santé mentale et des centres culturels et sportifs.
Date de création1980

Historique et contexte

En Espagne, le niveau moyen des personnes sachant lire, écrire et compter est des plus faibles parmi les pays de l’OCDE. Beaucoup de jeunes arrêtent les études avec un faible niveau d’alphabétisme et de numératie alors que de très nombreux adultes sont analphabètes. L’enquête internationale sur l’alphabétisation des adultes (PEICA) 2013 de l’OCDE révèle que seul un adulte espagnol sur 20 atteint le niveau d’alphabétisme le plus élevé (niveau 4 ou 5) et que près de trois sur 10 ont un niveau égal ou inférieur au plus faible (niveau 1).

Le taux de chômage est élevé chez les Espagnols n’ayant pas achevé le cycle secondaire, passant de 20 % en 2007 à 60 % en 2012. Plus du quart des jeunes adultes espagnols n’ont pas atteint le cycle secondaire (UNESCO, 2014).

Ce défi pour le système éducatif espagnol a été exacerbé par la forte augmentation de sa population immigrée entre 1996 et 2009. Le pays compte entre 650 000 et 800 000 Roms, dont environ le tiers vit en Andalousie. Ils sont pour la plupart confrontés à la pauvreté, à l’exclusion sociale et à un faible niveau d’alphabétisation. Depuis 2001, le gouvernement a mis en œuvre plusieurs projets éducatifs destinés aux Roms et distribué du matériel d’apprentissage, développé des programmes interculturels et financé des sessions de formation professionnelle (Annuaire mondial des minorités et des peuples autochtones, 2005).

Le quartier Poligono Sur de Séville en Andalousie, plus connu sous le nom Tres Mil Viviendas (Trois mille logements), abrite 40 000 immigrants clandestins (principalement originaires d’Amérique latine, d’Europe de l’Est, du Maroc et d’Afrique subsaharienne). Isolé du reste de la ville par les barrières physiques et sociales, ce quartier est frappé par des taux élevés d’analphabétisme, de chômage, d’actes de vandalisme et de toxicomanie.

La situation économique de l’Espagne, le taux de chômage élevé et l’abandon scolaire précoce ont amené le centre local pour l’éducation des adultes à proposer un programme de promotion de l’éducation aux compétences de la vie courante et de formation professionnelle. Ce programme a pour objectif de promouvoir l’inclusion sociale à travers le développement intégré de l’autonomisation et des compétences de base de la femme, en s’appuyant sur l’approche « apprendre à apprendre » et le développement de l’autonomie et de l’initiative personnelles.

L’origine de ce programme remonte à 1980, lorsque 17 professionnels de l’enseignement ont initié un projet destiné à apprendre aux habitants des quartiers pauvres de Séville à lire et à écrire. Ce projet a donné naissance aux centres locaux d’éducation des adultes, intégrés par la suite à la Red de Centros Públicos para la Educación de Personas Adultas (Centres nationaux pour le réseau d’éducation des adultes), un élément essentiel des efforts de lutte contre l’analphabétisme du gouvernement régional andalou.

Le programme compte non seulement sur l’appui du gouvernement, mais aussi sur le soutien des associations de quartier et des résidents de Poligono Sur qui s’engagent pour l’éducation et son rôle dans les communautés en expansion et la promotion de l’inclusion sociale. Ces promoteurs de l’éducation confirment la devise du poète-éducateur José Marti : ‘Ser cultos, para ser libres’ (S’éduquer pour être libre).

Image

Présentation générale du programme

Depuis plus de 30 ans, le Centre pour l’éducation continue de Poligono Sur intervient dans les six quartiers défavorisés de Séville. Sa méthodologie consiste à assurer un travail d’équipe coordonné au sein d’un réseau comprenant des agents affectés à Poligono Sur et à mettre sur pied un plan éducatif pour la localité. Cette approche est sous-tendue par la conviction que pour assurer l’éducation continue des populations, il convient de créer des parcours de formation spécifiques alliant formation continue et formation professionnelle. Voici les principaux parcours du programme :

Action en direction des groupes menacés d’exclusion sociale

Ce travail comprend :

Action en direction des jeunes déscolarisés

S’appuyant sur la loi éducative en cours en Andalousie et sur les besoins des jeunes de Poligono Sur, le programme a initié les formations suivantes :

Éducation à la citoyenne active

Elle est dispensée à travers des programmes tels que :

Éducation pour l’emploi

Ce volet comprend les composantes suivantes :

Image

Éducation pour l’entreprise sociale et économique

Le personnel enseignant a mis en place cette initiative à l’issue de sa participation aux programmes d’éducation novateurs organisés par le ministère de l’Éducation et l’Agence espagnole du Programme européen d’éducation et de formation. Les projets ci-dessous ont été initiés :

Image

Buts et objectifs

Les différentes composantes du travail mené par le programme visent à :

Mise en œuvre du programme

Structure et processus

Le travail des enseignants du Centre pour l’éducation continue de Poligono Sur est supervisé par la direction du centre et assuré par des équipes et des commissions d’enseignement focalisées sur l’économie, la cohésion communautaire et les activités locales et scolaires. Le programme dure deux ans au total (dix mois par an). Actuellement, il compte 12 professionnels répartis en deux équipes par jour – matin et soir, de 8 heures à 21 heures – pour offrir une plus grande flexibilité aux populations de Poligono Sur.

Méthodologie

L’éducation des adultes n’étant pas obligatoire, les centres pour l’éducation continue ont un accès limité aux ressources nécessaires pour évaluer les besoins des apprenants. Par exemple, le centre ne dispose pas de conseiller en pédagogie corrective qualifié et ne bénéficie pas du soutien de l’équipe d’orientation scolaire. Pour évaluer les besoins d’un apprenant, le centre travaille en étroite collaboration avec les services communautaires et les centres de santé locaux ainsi qu’avec d’autres entités et institutions. Il organise également des entretiens avec les apprenants afin de déterminer leurs besoins et le type d’assistance adapté à leur situation. Le centre prend en charge les élèves porteurs de handicap mental ou physique ainsi que les délinquants actuels ou anciens, notamment les participants à medio abierto, le programme du ministère de l’Intérieur pour la réinsertion sociale des détenus. Ces personnes sont prises en charge en collaboration directe avec leurs institutions à travers un dispositif de suivi mensuel ou annuel.

Le personnel enseignant du centre cherche activement l’assistance de collègues d’autres secteurs de l’éducation communautaire, notamment les associations de quartier et les associations sportives et culturelles travaillant la main dans la main avec l’école et d’autres institutions partenaires clés.

Le programme d’enseignement du centre repose essentiellement sur deux principes méthodologiques :

L’adhésion à ses principes implique un engagement à :

Contenu et supports du programme

Les programmes d’éducation du centre sont conçus de sorte à répondre aux besoins des communautés ciblées et s’étalent sur une durée annuelle fixe.

Les règlements ci-dessous régissent l’élaboration d’un programme d’enseignement des adultes :

Chaque plan d’éducation est conçu en tenant compte de cette règlementation ainsi que des caractéristiques des apprenants. Le programme d’enseignement doit également refléter les besoins en développement socio-éducatif de la population adulte de Poligono Sur.

Les matières suivantes ont été retenues dans le cadre du programme d’enseignement :

La diversité des apprenants du programme requiert un matériel pédagogique adapté à la fois aux besoins des élèves et des encadreurs et pouvant être utilisé dans une salle de classe classique. Le programme conçoit ses propres unités d’enseignement et utilise des méthodes centrées sur des projets précis tout en s’appuyant sur une interaction intense avec les apprenants. Des livres d’auteurs classiques sont utilisés pour les cercles de débats littéraires. Des professionnels issus de chaque équipe d’enseignement participent à la conception et à la création du matériel d’enseignement. Depuis plusieurs années, des équipes du centre de formation des enseignants de Séville (géré par le gouvernement régional d’Andalousie) conçoivent des supports innovants, que le centre adapte aux besoins des différents apprenants. Le centre collabore également avec les universités de Séville (Université de Séville et Université Pablo de Olavide) dans le cadre de projets destinés aux étudiants du supérieur. Cela permet aux étudiants et au corps professoral de travailler ensemble pour développer de nouveaux supports et méthodes d’enseignement.

Recrutement et formation des animateurs

Tous les animateurs du programme sont des enseignants salariés de l’enseignement public. Chaque animateur encadre environ 20 apprenants. L’école participe au CEP, une institution publique pour le développement professionnel continu des enseignants. Le personnel du centre bénéficie des conseils du Centre de formation des enseignants en matière de formation interne.

Le centre dispose de son propre programme de formation annuel, dispensé en début d’année au nouveau personnel enseignant. Lors de ces sessions, les enseignants sont familiarisés avec leur futur domaine d’intervention, les services disponibles, les institutions travaillant dans ces domaines et les fonctions des différentes agences qu’ils auront à rencontrer. Tous les enseignants de Poligono Sur doivent se connaître et être disposés à partager leurs expériences, difficultés, réussites et objectifs. Pour la formation des enseignants, le centre met l’accent sur les points suivants :

Les apprenants

Le programme est ouvert à l’ensemble de la population de Poligono Sur, sans distinction d’âge ou d’origine. Chaque classe compte en moyenne 20 apprenants. Leur recrutement repose sur une concertation active avec les communautés, des campagnes de sensibilisation au programme et un partenariat avec les travailleurs sociaux locaux, les associations locales et les institutions pénitentiaires.

En raison de leurs origines ethniques ou culturelles, la plupart des apprenants sont issus de milieux défavorisés et présentent l’ensemble ou une partie des caractéristiques suivantes :

Le centre existe depuis 33 ans. Au départ, il recrutait 100 apprenants par an. Ces huit dernières années, avec le développement de nouveaux programmes éducatifs, le nombre d’apprenants est passé à 600 par an en moyenne.

Le centre reçoit également des jeunes n’ayant pas pu achever le cycle d’enseignement secondaire et leur permet d’obtenir la formation et les qualifications requises pour trouver un emploi. Les immigrés et les Roms ont fortement besoin de ce type de formation.

En gros, tous les apprenants du centre appartiennent à l’une des catégories suivantes :

Image

Évaluation des apprenants

Les apprenants subissent des contrôles continus, composés d’un entretien initial, d’un examen permettant d’évaluer le niveau de compétences des apprenants et d’examens trimestriels.

Leurs résultats sont sanctionnés par un certificat d’avancement. Ce certificat délivré par le centre est reconnu par le gouvernement régional andalou.

Utilisation des TIC

La plupart des habitants de Poligono Sur n’ont ni ordinateurs ni accès Internet à domicile. D’où, la nécessité d’une formation complémentaire en informatique. Le centre dispense des cours d’initiation à l’informatique, complétés par des ateliers plus avancés.

Le centre inclut les nouvelles technologies dans l’élaboration de tous ses programmes éducatifs. Concernant les TIC, le centre offre les activités suivantes :

Suivi et évaluation du programme

Le processus d’évaluation comporte trois étapes : diagnostic, analyse et évaluation continues et propositions d’amélioration.

D’abord, le centre évalue les priorités des communautés locales en étroite collaboration avec les autres agences de la région intervenant dans le domaine social. L’évaluation initiale sert de base pour déterminer les besoins et attentes du groupe. Par la suite, le programme fait l’objet d’une évaluation continue portant sur les résultats des apprenants, le processus enseignement/apprentissage et les attentes et performances de la communauté.

L’équipe d’évaluation du centre a élaboré divers outils d’évaluation participative des aspects sociaux et éducatifs du programme. Ces outils génèrent des propositions d’amélioration, qui serviront de point de départ pour l’année académique suivante. Une auto-évaluation est menée à la fin du programme. Les propositions d’amélioration pour l’année académique suivante sont résumées dans un rapport.

Impact et défis du programme

Le programme a enregistré les résultats positifs suivants :

Action en direction des groupes menacés d’exclusion sociale

Le programme a permis la création d’un espace éducatif et une meilleure cohésion communautaire dans la zone la plus défavorisée de la région. Il a également créé des activités culturelles et récréatives stimulantes qui impliquent les membres de la communauté. Le programme de sécurité routière a permis à environ 600 apprenants d’obtenir le permis de conduire, avec un pourcentage de réussite qui avoisine les 95%.

Action en direction des jeunes déscolarisés

Le programme a obtenu les résultats suivants :

Éducation à la citoyenne active

Les discussions sur la musique et la littérature ont donné les résultats suivants :

Éducation pour l’entreprise sociale et économique

Le programme a obtenu les résultats suivants :

Image

Défis

Le programme a rencontré de nombreux défis, dont les suivants :

Leçons apprises

Face à tous ces défis, le centre doit étendre son domaine d’intervention au lieu de se limiter à offrir des opportunités d’études à ses communautés cibles. Il doit s’impliquer dans la transformation sociale. Enseigner aux populations à lire et à écrire ne suffit pas – le centre doit mettre à leur disposition des espaces leur permettant d’apprendre à réfléchir, pour devenir les principaux acteurs de leur apprentissage et de leur changement social. Le centre envisage d’élargir le programme d’enseignement des adultes pour créer des contenus susceptibles de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations locales. Pour ce faire, il convient d’améliorer l’environnement social et physique et d’habiliter les populations à transformer elles-mêmes leur quartier.

Avec seulement 12 enseignants, en dépit du nombre croissant d’apprenants, le centre ne peut pas réaliser ce projet à lui seul. Il entend développer ses réseaux en collaborant avec différentes agences sociales afin d’élaborer un plan d’actions conjoint pour l’emploi et la formation des résidents du quartier. Ne faisant pas partie du système éducatif obligatoire, le programme dispose de ressources limitées, notamment en termes de personnel enseignant. D’où, la nécessité d’étendre son réseau et ses partenariats à d’autres agences intervenant à Poligono Sur.

Pérennité

Le programme assure sa promotion de diverses manières. Dans le cadre de ses campagnes éducatives et sociales dans les six quartiers, il rend visite à d’autres centres et institutions, distribue des prospectus, organise des sessions d’information et de sensibilisation et utilise les médias locaux (presse, télévisions, radios et sites Internet publics). Le gouvernement régional soutient le programme en favorisant sa pérennité. Le centre prévoit de développer de nouveaux programmes dans les années à venir en distribuant les bourses offertes en 2014 par le ministère espagnol de l’Éducation et l’UNESCO.

Sources

Contact

Ana García Reina
Directrice
Bendición y Esperanza, No. 2 Sevilla 41013, Espagne
E-mail : 41500384.edu<@juntadeandalucia.es
Tél : +34 955656917
Site web : http://www.juntadeandalucia.es/averroes/ceperpoligonosur/index/index.php
Blog : http://adultosur.blogspot.com.es/