Room to Read : Programme de publications en langues locales

Profil de pays: Cambodia

Population

14 805 000 (2009)

Langue officielle

Khmer

Autres langues officiellement reconnues

Chinese, Vietnamese, Cham et Khmer Loe

Pauvreté (Population vivant avec moins de 1 dollar par jour)

99 %

Dépenses publiques totales d’éducation en % du PNB

1,8%

Taux net d’inscription/fréquentation dans le primaire (2000-2007)

90 %

Taux d’alphabétisme total des jeunes (15 – 24 ans)

99 %

Taux d’alphabétisme des adultes (15 ans et plus, 2000-2006)

Femmes : 67 %
Hommes : 86 %
Total : 76 %

Sources

Présentation générale du programme

Titre du programmeRoom to Read : Programme de publications en langues locales (LLPP)
Organisation chargée de la mise en œuvreRoom to Read Cambodge
Langues d’enseignementKhmer
Partenaires de financementGouvernement du Cambodge, Barclays Capital, Crédit suisse, Priory, Google, Microsoft, Sabre Foundation, Pearson Foundation, The Asia Foundation and Better World Books, Atlassian, Dubai Cares
PartenairesMinistère de l'Éducation, Association des écrivains en langue khmère, SIPAR, Shanti Volunteer Association (SVA), Cambokids, Asian Foundation
Date de création2004

Historique et contexte

Image

Devenu indépendant de la France en 1953, le Cambodge a fait de sérieux efforts pour promouvoir l'accès universel à l'éducation, en étendant l'enseignement préscolaire, primaire, secondaire et supérieur à l'ensemble du pays. Malheureusement, les importantes réalisations faites dans ce domaine au cours des deux premières décennies d'indépendance du pays ont été anéanties par le régime des Khmers rouges (1975-1979), qui a supprimé l'éducation et systématiquement détruit manuels, établissements scolaires et autres ressources éducatives. Fait encore plus pernicieux, il a tué, soumis à des travaux forcés ou contraint à l'exil les jeunes instruits et les travailleurs intellectuels, tels que les enseignants, les écrivains et les scientifiques. Selon les estimations, 75 à 80 pour cent des éducateurs cambodgiens ont été tués ou contraints de travailler à mort ou de fuir le pays avant la chute du régime des Khmers rouges en 1979. Qui plus est, seules 2 717 des 21 311 écoles primaires ont survécu à la furie du régime, tandis que près de la moitié des publications en langue khmère a été détruite. Pour toutes ces raisons, toute une génération d'enfants cambodgiens a été non seulement privée d'éducation, mais aussi d'aînés pouvant lui servir de modèles. Le taux national d'analphabétisme, passé à plus de 40 pour cent au moment de l'éviction du régime en 1979, illustre de façon très frappante l'ampleur de l'offensive des Khmers rouges contre l'éducation.

Depuis 1979, les régimes cambodgiens successifs ont accompli d'importants progrès en termes de réhabilitation et de reconstruction du système éducatif national. Fait notable, l'État a augmenté le financement de l'éducation et promulgué la loi sur l'éducation de base universelle, qui garantit à chaque enfant le droit à neuf années de scolarité gratuite et obligatoire. Par suite, un grand nombre d'écoles et d'établissements supérieurs, comme les écoles normales, a été construit. Fait tout aussi important, l'État a initié des programmes d'éducation non formelle de grande envergure à l'intention des jeunes et des adultes et recruté des éducateurs de tous niveaux d'instruction. De même, des efforts ont été faits pour identifier les anciens enseignants et les exhorter à réintégrer le secteur éducatif. Sans compter les subventions destinées à permettre aux enfants défavorisés d'accéder à l'éducation. Ces mesures proactives ont favorisé le développement rapide du système éducatif cambodgien, comme en témoignent les améliorations significatives du taux net de scolarisation (89 pour cent en 2008) et du taux d'alphabétisme des jeunes (voir ci-dessus). De même, le taux total d'alphabétisme des adultes est passé de près 61 pour cent (76 pour cent pour les hommes et 46 pour cent pour les femmes) en 1998 à 74 pour cent (85 pour cent pour les hommes et 64 pour cent pour les femmes) en 2008.

Toutefois, eu égard à l'envergure de l'offensive du régime des Khmers rouges contre l'éducation, le système éducatif cambodgien est encore en proie à de multiples difficultés. Il s'agit, entre autres, du déficit aigu d'enseignants qualifiés, de ressources financières et de ressources éducatives adaptées (locaux, manuels scolaires, etc.), mais aussi de la pauvreté qui empêche la plupart des parents de scolariser leurs enfants. De plus, de profondes disparités existent entre zones rurales et zones urbaines en termes d'accès à l'éducation de base. D'où, la faiblesse des taux de fréquentation, de rétention et de rendement scolaires et de la qualité de l'éducation au Cambodge, en particulier en zone rurale. Par exemple, les estimations indiquent que près de 14 pour cent des enfants de 6 à 11 ans n'avaient pas accès à l'enseignement primaire de 2005 à 2009. Pour la même période, les taux nets de fréquentation scolaire étaient inférieurs à 50 pour cent dans certaines zones rurales reculées. En outre, seulement 19 pour cent d'enfants cambodgiens inscrits au primaire passent au cycle secondaire. La qualité de l'éducation souffre également du manque aigu de livres pour enfants adaptés aux contextes culturel et linguistique, la plupart des ouvrages étant uniquement disponibles en langues étrangères ou destinés aux apprenants ou lecteurs adultes.

Ainsi, afin de relever ces défis et de compléter les efforts du gouvernement en faveur de l'accès à l'éducation pour tous, Room to Read Cambodge, une ONG intervenant dans le secteur éducatif, a initié divers programmes éducatifs intégrés axés sur l'enfant, dont le programme de publications en langues locales (LLPP, Local Language Publishing Programme).

Room to Read : bref historique et mission principale

L'ONG Room to Read a été fondée en 2000 par M. John Wood, à la suite de ses nombreuses visites dans les écoles du Népal où il a été témoin, d'une part, de l'enthousiasme de l'ensemble des parties prenantes à promouvoir l'accès à l'éducation pour tous les enfants et, d'autre part, du manque aigu de ressources et d'infrastructures éducatives en zone rurale. Touchés par cette double découverte, M. Wood et ses collègues ont mis sur pied Room to Read, pour collecter des livres et en faire don aux écoles rurales népalaises. Depuis son lancement, Room to Read a initié de nombreux programmes intégrés d'alphabétisation et d'éducation de grande envergure en Afrique (Zambie et Afrique du Sud) et en Asie (Sri Lanka, Vietnam, Cambodge, Inde, Bangladesh, Laos et Népal), notamment :

Ces programmes ont pour principal objectif de donner des chances d'éducation durables à tous les enfants (en particulier à ceux des communautés défavorisés) et de promouvoir une culture de la lecture chez les enfants du primaire à travers la construction et la fourniture de ressources éducatives de qualité aux écoles rurales. À ce jour, Room to Read a pu, grâce à ses programmes, assister plus de 1 442 écoles, ouvrir 11 246 bibliothèques, publier plus de 553 titres et distribuer plus de 9,4 millions de livres dans les pays participants. En tout, ces programmes ont atteint plus de cinq millions d'enfants africains et asiatiques, leur permettant ainsi d'accéder à une éducation de base de qualité. En reconnaissance de son action remarquable au fil des années, Room to Read a reçu de nombreux prix, dont les très importants Prix de l'innovation en matière d'éducation (Breakthrough Ideas in Education Prizes) de l'Academy for Educational Development (2008) et Prix Confucius UNESCO d’alphabétisation 2011 de l'UNESCO, tous deux décernés au programme LLPP. Tout récemment, la section cambodgienne de l'Union internationale pour les livres de jeunesse (IBBY, International Board of Books for Young People) a inscrit à son tableau d'honneur deux titres du programme LLPP de Room to Read. Ces livres pour enfants ont été retenus pour la qualité de leur contenu et de leur illustration.

Le programme de publications en langues locales (LLPP)

Le programme LLPP est un projet éducatif visant à donner des chances d'éducation durables à tous les enfants par la publication et la distribution aux écoles rurales cambodgiennes d'une littérature de jeunesse fictionnelle et non fictionnelle de haute qualité, culturellement adaptée, sensible au genre et conforme au développement de l'enfant. À cette fin, Room to Read travaille en étroite collaboration avec des auteurs et des illustrateurs locaux, mais aussi avec les associations locales d'écrivains et d'éditeurs pour la recherche et la publication en khmer, langue officielle largement parlée au Cambodge, d'une littérature de jeunesse thématique diversifiée, pittoresque, culturellement adaptée et de haute qualité (livres, affiches, fiches de récits, tableaux de conversation). Il s'attache à développer un nouveau contenu attrayant qui favorise une production littéraire susceptible d'inciter les apprenants à lire, de leur ouvrir l'esprit et de susciter chez eux un amour éternel de la lecture et de l'apprentissage. La plupart des thèmes mettent en avant des valeurs universelles fortes, notamment les enjeux mondiaux d'actualité suivants :

Une fois publiés, les ouvrages sont distribués aux écoles, bibliothèques et autres institutions locales participant au programme Salles de lecture et alphabétisation de Room to Read. En outre, ils sont distribués à d'autres écoles publiques et aux ONG intervenant dans le domaine de l'éducation.

Buts et objectifs

Mise en œuvre du programme : approches et méthodes

Partenariats institutionnels

Depuis sa création en 2000, Room to Read a noué des partenariats fonctionnels forts avec de nombreuses organisations (voir la liste des partenaires financiers et de mise en œuvre). Ces partenaires apportent à Room to Read l'appui financier et organisationnel dont il a besoin ou l'appui technique nécessaire pour la construction de bibliothèques, mais aussi pour la recherche et la production, en khmer, de livres pour enfants de haute qualité et adaptés au contexte culturel. Ils participent également à la sensibilisation aux programmes et à la mission générale de Room to Read. Dans le but de multiplier les chances de succès et de pérennité de ses programmes, Room to Read s'assure également la participation active des populations locales à leur mise en œuvre en s'alliant à des ONG et aux autorités académiques ainsi qu'aux écrivains et illustrateurs locaux.

Conception des supports d'apprentissage

En vue de faciliter la publication et la distribution livres pour enfants de haute qualité et culturellement adaptés, Room to Read a mis sur pied un comité de conception et de coordination (Book Development and Coordination Committee) comprenant des membres de l'Association des écrivains de langue khmère, plusieurs ONG locales, mais aussi des écrivains et des illustrateurs locaux. Ce comité est chargé de publier, en khmer, divers supports de lecture et d'apprentissage destinés aux enfants. Ces supports sont préparés sur la base d'une analyse des lacunes, effectuée de concert avec le programme Salles de lecture et alphabétisation et destinée à identifier les déficits des bibliothèques et des classes participant au programme, mais aussi sur la base des ruptures de stock constatées sur le marché. Par ailleurs, l'équipe du programme LLPP et la division des programmes scolaires examinent ensemble le curriculum afin de voir comment en rattacher les thèmes et le contenu à certains supports. Ensuite, des ateliers réunissant écrivains et illustrateurs en herbe et écrivains confirmés sont organisés pour produire ces supports. Entre autres, les participants étudient les différents modes d'apprentissage de la lecture de l'enfant et les éléments constitutifs d'un livre de contes, en intégrant une optique genre et en interagissant avec des enfants pour regarder le monde de leur perspective. Ils font également des exercices pratiques allant du concept à la réalisation d'une première ébauche, qui sera peaufinée grâce à un processus de feedback critique au cours de l'atelier. Les résultats des ateliers sont ensuite examinés par l'équipe, et des histoires sélectionnées pour être élaborées davantage en suivant une procédure qui va de la mise au point à l'impression, en passant par la correction d'épreuves, l'illustration, la présentation et la mise en page.

Distribution des ressources d'apprentissage

La majeure partie de nos livres sont destinés aux bibliothèques et classes participant à nos programmes Salles de lecture et alphabétisation. Les bibliothécaires et les enseignants sont formés à utiliser ces livres dans ces espaces. Nous distribuons aussi un certain nombre d'exemplaires à d'autres écoles et aux autres ONG intervenant dans le secteur de l'éducation.

Impact et défis du programme

Suivi et évaluation

Room to Read assure le suivi et évaluation permanent de ses programmes afin de veiller à la mise en œuvre effective et efficace continue des projets. Ce processus est également mis à profit pour identifier les points forts et les points faibles en vue d'éclairer les prises de décisions du programme et d'apporter des correctifs à temps. Parallèlement, Room to Read Cambodge a entrepris une étude des préférences des enfants qui inspirera la conception et le contenu de ses publications.

Impact

À ce jour, le programme LLPP a permis de publier 121 titres et de distribuer des centaines de milliers d'exemplaires au réseau de bibliothèques de Room to Read et aux autres écoles du pays. Cette action a permis aux enfants défavorisés, dont la plupart n'ont jamais eu accès à un livre, d'accéder à des supports d'apprentissage de qualité. Elle a également renforcé la qualité de l'éducation dans les écoles et, partant, les chances des enfants de réussir dans les études et d'améliorer à terme leur niveau de vie. Par ailleurs, la gratuité des ressources d'apprentissage a allégé le coût de la scolarisation des enfants pour les parents.

Défis

L'absence de livres de lecture pour débutants dans le pays constitue un défi majeur. Room to Read, en collaboration avec des spécialistes et des consultants, est en train d'élaborer des directives devant inspirer la conception du programme, notamment l'analyse des lacunes, la planification, les ateliers et les essais sur le terrain.

Un autre défi a trait à la nécessité de poursuivre le renforcement des capacités des écrivains et des illustrateurs locaux. Le programme est à la recherche de talents qui soient bien informés du contexte de notre action ou fortement engagés dans les communautés au sein desquelles nous intervenons.

Leçons apprises

Une étroite collaboration, notamment entre spécialistes de l'alphabétisation, bibliothécaires et enseignants, écrivains et illustrateurs et autorités gouvernementales, est indispensable pour s'assurer de produire un travail de haute qualité.

Pérennité

Nos efforts de renforcement des capacités des talents locaux et notre partenariat avec le gouvernement font partie des moyens d'assurer la pérennité de la réalisation des objectifs du programme LLPP. De la sorte, nous pourrons mettre à profit le secteur de la création, mais aussi obtenir l'adhésion du gouvernement et agir sur la demande en livres pour enfants de haute qualité dans le secteur national de l'édition.

Sources

Contact

M. Kall Kann
Directeur du BP
Room to Read Cambodge
Site Web : http://www.roomtoread.org/
asia.pacific (at) roomtoread.org
99/F International Commerce Center
One Austin Road West
Kowloon Hong Kong
Téléphone : +852 2537 6590
Fax : +852 2537 6516